41st Festival : Call for entries ! // 41ème Festival : Les inscriptions sont ouvertes !

The 41st edition of the Festival will run from March 22-31, 2019 at the Maison des Arts de Créteil – France. Submissions are now open!! Please send us your new projects before November 20, 2018.

Click here to submit your film online (better)

OR

Click here to submit your film by regular mail

La 40ème édition du Festival se déroulera du 9 au 18 mars 2018 à la Maison des Arts de Créteil. Les inscriptions sont maintenant ouvertes! Vous pouvez nous envoyer vos nouveaux projets avant le 20 novembre 2017. 

Cliquez ici pour inscrire votre film en ligne (préférable)

OU

Cliquez ici pour inscrire votre film par courrier

Hommage à Kate Millett – mardi 3 avril à 19:00 / Forum des Images

Figure majeure du féminisme et artiste, Kate Millett nous a quittés en septembre dernier. Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, Documentaire sur grand écran et le Festival International de Films de Femmes s’associent pour lui rendre hommage.

19H // THREE LIVES de Kate Millett

précédé de KATE MILLETT PARLE DE LA PROSTITUTION AVEC DES FEMINISTES AMERICAINES de Catherine Lahourcade, Anne-Marie Faure-Fraisse, Syn Guérin, réalisé par le groupe VIDEA

21H30 // REGARDE ELLE A LES YEUX GRAND OUVERTS de Yann Le Masson
précédé de HOMMAGE DE KATE MILLETT A SIMONE DE BEAUVOIR de Anne Faisandier

En présence de Jackie Buet, Anne-Marie Faure-Fraisse, Anne FaisandierNicole Fernandez Ferrer, Syn GUÉRIN, Geneviève FRAISSE

Rejoignez l’événement Facebook

 

[Reprise du palmarès] – Samedi 14 avril à 19:00 / Grand Action

Venez découvrir 4 films primés lors de la 40ème édition du Festival international de films de femmes de Créteil !

À 19H : Larsen + See You Tomorrow, God Willing

// Larsen, de Margot Gallimard (29 min – France), Prix du public du meilleur court-métrage Français.
Maude et Clothilde, en couple depuis plusieurs années, ne se regardent plus. Du jour au lendemain, Maude perd l’ouïe. Isolée du monde, elle tente de retrouver Clothilde qui la fuit. C’est un trajet vers l’autre, un trajet de regard.

// See You Tomorrow, God Willing, de Ainara Vera (52 min – Espagne), Prix SCAM du Jury Anna Polikovskaïa du meilleur documentaire.
Un documentaire joyeux sur la vie quotidienne de dix-sept sœurs franciscaines gérant ensemble un couvent, quelque part en Espagne. Toute leur vie, elles se sont occupées des plus démunis, prostituées, femmes maltraitées, enfants abandonnés et sans-abri. Aujourd’hui, elles sont âgées et, à leur tour, elles doivent prendre soin d’elles-mêmes.

À 21H : Calamity + Pin Cushion

// Calamity, de Séverine de Streyker & Maxime Feyers (23 min – Belgique), Prix INA du Meilleur court métrage francophone + Prix du public du meilleur court métrage étranger + Mention spéciale du jury UPEC.
France rencontre la petite amie de son fils pour la première fois. Elle perd le contrôle…


// Pin Cushion, de Deborah Haywood (1h25 – Royaume-Uni), Prix du public du meilleur long métrage de fiction.
Iona, adolescente introvertie, vit en symbiose avec sa mère Lyn, également sa meilleure amie. Fraîchement installées dans une nouvelle ville, les deux femmes rêvent d’un nouveau départ. Mais les choses s’enveniment quand Iona rencontre trois reines du lycée.

Rejoignez l’événement Facebook

[Soirée de Clôture] – Le palmarès de la 40ème édition !

Les jurys sont heureux de dévoiler le palmarès du 40e Festival International de Film de Femmes !

 

 

[Village Lab] – Lieu de partage et d’échange autour d’initiatives associatives

Le Village LAB est un lieu privilégié et convivial entre professionnel.le.s, venant de toute l’Europe, ainsi que des associations concernées par la diffusion de ce cinéma.

Il regroupe également les initiatives associatives, pour toutes et tous, des plus modestes aux plus ambitieuses et l’entreprenariat au féminin.

Les invité.e.s sont convié.e.s à se servir de cette plateforme internationale pour montrer leur productions, partager leur expérience, échanger des idées, parler des enjeux, des problématiques rencontrées, des défis, et si possible concrétiser des projets futurs, lors des Rencontres qui se dérouleront les 10, 12, 13, 14 et 16 mars prochains à la Maison des Arts de Créteil.  Un écran est à votre disposition si vous souhaitez passer vidéo, photographie, extrait (lien ou fichier numérique apprécié).

Le programme :

  • Mardi 13 à 16h30 : Création, Formation, et Éducation à l’Image.  Animé par Altermedia
  • Mercredi 14 à 16h30 : Production, Autoproduction, Exploitation et Diffusion.
  • Vendredi 16h30: Festivals de Films de Femmes: fonder, exister, filiation et transmission.

Nous vous invitons à venir partager votre expérience et vos métiers aux deux rencontres : Création, Formation et Éducation à l’Image et/ouProduction et Autoproduction .

Pour vous inscrire et pour toute question :

filmsdefemmes.hortense@gmail.com

A très vite au Village LAB !

[Hommage] dimanche 11 mars – projection de « Sois Belle et Tais Toi » de Delphine Seyrig

Le Festival de Films de Femmes, en partenariat avec le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir,  rend hommage à l’actrice Delphine Seyrig.

Projection du film SOIS BELLE ET TAIS-TOI | FRANCE | 1976 | documentaire | 1h50

Delphine Seyrig interviewe vingt-quatre actrices françaises et américaines sur leur expérience professionnelle en tant que femme, leurs rôles et leurs rapports avec les metteurs en scène, les réalisateurs et les équipes techniques. Bilan collectif plutôt négatif en 1976 sur une profession qui ne permet que des rôles stéréotypés et aliénants.

Nicole Fernandez Ferrer, déléguée générale du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir sera présente pour animer cet événement hommage.

Rejoignez l’événement Facebook

 

 

[Soirée d’ouverture] “Je déclare le 40ème Festival de Films de Femmes ouvert !”

Je me souviens de toutes ces jeunes réalisatrices venues avec crainte présenter leur premier film et qui furent saisies d’émotion en prenant conscience face à vous, public, qu’elles étaient désormais des cinéastes.

Je me souviens d’Angela Davis de sa fougue et de son soutien aux femmes noires, professionnelles du cinéma aux Etats Unis, en Afrique, en Angleterre en France, devant ou derrière la caméra, et partout où la diaspora les aura dispersées. Je me souviens de Safi Faye, de Léonie Yangba Zoé
Je me souviens de la venue de Mai Zetterling et de sa visite à la Lucarne. De ses fous rire avec Delphine Seyrig qui l’accompagnait ainsi que Bibi Andersson.
Je me souviens du 1er témoignage de Maria Schneider contre le harcèlement subi par les comédiennes, lors de sa venue pour son autoportrait. Courageuse mais seule !
Je me souviens de toutes les collaboratrices et collaborateurs qui ont travaillé au festival. Je veux rendre hommage ce soir à toutes les équipes du Festival. A toutes celles et ceux, collaboratrices, collaborateurs qui ont suivi notre histoire depuis 1979 , à sa co-fondatrice Elisabeth Tréhard. Remercier toutes celles et tous ceux qui cette année ont oeuvré pour ce 40 ème anniversaire. Je leur dédie cet évènement en signe de reconnaissance de leur travail accompli, de leur engagement. Toutes et tous pouvaient être fières. Merci.
Et je partage avec celles et ceux de l’équipe, qui nous accompagnent actuellement, sans oublier les stagiaires, les bénévoles, les artistes et photographes associés, la fierté d’avoir mené un combat parfaitement justifié par la colère des femmes qui, récemment a fait sauter les verrous du silence en octobre 2017. Avec nos amis et partenaires de la Maison des Arts, de La Lucarne, le festival s’engage et nous avons décidé de transformer cette colère en partage, de construire des espaces de dialogue et d’échange. De ne plus nous taire. J’aurais aimé avoir un budget suffisant pour faire venir du monde entier, toutes les réalisatrices de chaque continent, qui depuis 1979, nous accompagnent, pour témoigner de cette dimension internationale de la création des femmes dans le cinéma.
Le temps est venu pour nous d’inventer d’autres stratégies, d’autres manières de gagner notre liberté, de revendiquer l’égalité avec des moyens, des budgets, des avances sur recettes, d’être soutenues et choisies par les commissions et les programmateurs. De s’appuyer sur des quotas. Cette revendication fait polémique elle est pourtant largement légitime. Fonder un tel festival en 1979 fut un pari, un risque et un engagement. Il y a 40 ans, nous avons créé cet espace où valoriser les réalisatrices. Avec cet intitulé : FILMS au pluriel DE FEMMES au pluriel.
Ce qui n’est pas ambigu et laisse place à une très grande notion de diversité de styles, de signatures et de contenus. Nous n’avons pas cherché à enfermer les réalisatrices dans un label : cinéma de femmes. Mais ouvert un lieu de visibilité.
Et donc ouvert aussi le regard à d’autres démarches, d’autres imaginaires…Certains l’ont ressentis comme un ghetto. Cet espace est né de l’exclusion existante.
40 ans plus tard le territoire a gagné en ampleur, les réalisatrices en reconnaissance et à Créteil elles disent : c’est ici que je me suis sentie cinéaste. Les nouvelles générations disent : on ne veut pas être mises à part, on veut partager le même espace.
Jackie Buet

[Table Ronde] – mercredi 14 mars à 18h

Table ronde autour du thème de « la critique cinématographique, son rapport aux études de genre et aux études féministes ».

 

« Le séisme provoqué par l’affaire Weinstein et ses conséquences en cascade n’est-il pas, l’occasion inespérée, et nécessaire, de relire l’histoire de l’art, du cinéma, de la littérature ? Ce chantier passionnant n’a rien à voir avec une «moralisation» de l’art et moins encore avec la censure – cela, c’est l’affaire des régimes totalitaires – mais tout avec l’analyse en profondeur de l’histoire des représentations, des discours, de leurs ambiguïtés et de leurs effets et avec une désacralisation de l’esthétisme, dont l’empire étouffe tout jugement. » Laure Murat.

Par ailleurs, un article de François Bégaudeau dans la revue Transfuge de janvier 2017, sur le dilemme d’être à la fois cinéphile et féministe, nous incite à relever le pari de cet échange.

Table ronde en présence de : 

François Bégaudeau (écrivain et critique de cinéma), Louise Dumas (critique de cinéma à la Revue Positif), Véronique Le Bris (auteure, fondatrice et rédactrice de la revue en ligne Ciné Women), Johanna Luyssen (journaliste à Libération), Geneviève Sellier (professeure émérite en études cinématographiques Université Bordeaux Montaigne, Animatrice du site Le Genre & l’écran)

Rejoignez l’événement Facebook 

 

[Entrée libre]

 

Margarethe Von Trotta, invitée d’honneur du festival !

Figure majeure du cinéma allemand contemporain, Margarethe von Trotta n’a cessé d’éveiller nos consciences par ses films, s’emparant avec talent, de l’Histoire. Les questions politiques liées à l’Allemagne moderne et les portraits de femmes fortes, non conformistes, sont une constante dans son œuvre. Avec elle, le Festival a parcouru un long chemin.

La réalisatrice allemande nous fera l’honneur d’être présente lors de ces rendez vous à ne pas manquer :

[Samedi 10 mars à 16h30] Master Class de Margarethe von Trotta animée par Jackie Buet

[Samedi 10 mars à 21h] Projection de VISION – Sur la vie de Hildegard de Bingen

France/Allemagne | 2009 | fiction | 1h50

Le film qui réunit encore une fois Margarethe von Trotta et Barbara Sukowa décrit la vitalité et la détermina on d’Hildegard de Bingen, à étendre les responsabilités des femmes au sein de l’ordre bénédictin. Alors qu’elle repousse l’indignation de l’Église face aux visions qu’elle prétend recevoir de Dieu, elle entreprend des recherches de médecine et déploie son talent de compositrice et de musicienne.

[Dimanche 11 mars à 18h30] Projection de TROIS SŒURS

Italie/France/Allemagne | 1988 | fiction | 1h52

En présence de Fanny Ardant 

Avec Fanny Ardant, Greta Scacchi et Valeria Golino
À l’occasion de l’anniversaire de leur plus jeune sœur, trois jeunes femmes et leur frère vont vivre des moments affectifs qui conditionneront le reste de leur vie.

 

 en partenariat avec le Goethe Institut – Paris

 

 

À vos agendas : Soirée d’ouverture le vendredi 9 mars !

Le Festival international de Films de Femmes a le plaisir de vous convier à la soirée d’ouverture de sa 40ème édition !

 

Pour l’occasion, l’équipe du festival a choisi de présenter en avant-première :

 Marlina, la tueuse en 4 actes, de Mouly Surya (Indonésie, 2017, fiction, 1h34, vostfr)

Au cœur des collines reculées d’une île indonésienne, Marlina, une jeune veuve, vit seule. Un jour, surgit un gang venu pour l’attaquer, la violer et la dépouiller de son bétail. Pour se défendre, elle tue plusieurs de ces hommes, dont leur chef. Décidée à obtenir justice, elle s’engage dans un voyage vers sa propre émancipation. Mais le chemin est long, surtout quand un fantôme sans tête vous poursuit.

 

L’édito 2018, c’est par ici !

A très vite, à la MAC de Créteil !