Sections parallèles 2018

Une section en compétition pour le prix France télévisions – des images et des elles.
France télévisions – des images et des elles est le réseau des femmes du groupe France Télévisions. Il a pour objectif d’encourager le développement des talents féminins et de favoriser l’égalité sur tous les écrans.

Les histoires que les réalisatrices nous racontent plongent leurs racines dans le cœur d’une Europe qui n’a pas encore soigné toutes ses blessures, une Europe qui a parfois la mémoire courte. Nous avons été émues par la beauté des personnages, la justesse des images, la force des récits. Tous ces films sont des cris contre le racisme, l’homophobie, le totalitarisme, l’oubli… et sous le regard de l’histoire.

Les films en compétition pour le prix France télévisions sont : THE MINER, KING OF THE BELGIANS, BEYOND WORDS, BEYOND DREAMS, MIRACLE & QUIT STARTING AT MY PLATE



Films de la section

LUZ OBSCURA
BEYOND WORDS (Pomied...
WESTERN
M
THE MINER (Rudar)
QUIT STARING AT MY P...
STEFAN ZWEIG, ADIEU...
UN VILLAGE DE CALABR...
LA FILLE DE BREST
BEYOND DREAMS (Dröm...

Pour mettre en avant les femmes qui ont si bien porté le cinéma vers des exigences de qualité et de culture nous avons voulu cette année honorer celles qui parmi les réalisatrices, nous ont fait confiance dès 1979. Elles nous ont gratifiées de leur présence et sont nos incontournables !

Margarethe von Trotta [Invitée d’honneur] : Le coup de grâce, Rosa Luxemburg, Trois soeurs, Le long silence, Rosenstrasse, Vision, Hannah Arendt

Lorenza Mazzetti : Together, K

Márta Mészáros : Aurora Borealis : Nothern lights

Mai Zetterling : Les filles/Flickorna



Films de la section

AURORA BORALIS
VISION
TOGETHER
ROSENSTRASSE
K
LE COUP DE GRACE (De...
LE LONG SILENCE (Il...
TROIS SŒURS (Paura e...
HANNAH ARENDT

L’enfance confrontée à la gravité de l’existence ne connaît pas son courage, l’adolescence face aux aspirations de la découverte et de l’avenir ne connaît pas son audace. Il y a dans ces trajectoires juvéniles une grâce lumineuse qui nous oppose pourtant une opacité que la rationalité adulte ne peut entamer, une force bouleversante. Les réalisatrices de cette section ont su capter cette grâce tout en traitant de façon originale de sujets forts : l’homoparentalité, la maltraitance, la maladie et ses conséquences familiales. La légèreté sera aussi au rendez-vous avec une comédie musicale de Bianca Li ou un conte ébouriffant venu d’Australie.



Films de la section

FANTASTIC BIRTHDAY
ELEKTRO MATHEMATIX
GRANNY’S DANCING ON...
RARA
MENINA

Alors qu’une partie de ce programme traite du besoin et de l’existence d’identités féminines plurielles et moins traditionnellement codées, l’autre partie met en scène une réflexion sur le genre. Genre et non plus sexe. Françoise Héritier, dont nous déplorons la perte récente, nous a instruits depuis longtemps de cette dimension anthropologique et culturelle. Nous parlons désormais du Genre et non plus du Sexe, car l’anatomie ne détermine pas/plus l’identité d’une personne. Cette «nouvelle» manière d’envisager les identités bouscule l’état civil. Et permet que celles et ceux qui ne se sentent ni homme ni femme ou quelque part entre les deux (ils/elles se disent “trans”,“queer”,“neutre”…) existent sans discrimination. La binarité ne suffit plus pour définir toutes les identités. Ce programme nous aide à en rendre compte.



Films de la section

WELCOME TO MY ROOM
JE FAIS OÙ TU ME DIS
OUR VAGINA, OURSELVE...
COMMENT ON PEUT SUPP...
SCOPIQUE