Palmarès de la 42e édition

Chèr.e.s ami.e.s du Festival,

Le 13 mars dernier, jour même de l’ouverture de notre 42e édition, nous avons été contraint.e.s d’annuler le festival suite à la crise sanitaire que traverse notre pays.

Nous avons pris le temps de réfléchir ensemble et collectivement aux suites de nos actions pour cette édition 2020, et nous sommes à présent en mesure de vous apporter quelques éléments de réponse :

En ces temps où rester chez soi est un impératif de santé publique, nous avons choisi de reporter la manifestation pour vous proposer une version plus réduite du festival, à découvrir en salle courant septembre. Nous vous en dirons plus très vite.

En revanche, il nous a semblé important de soutenir les réalisatrices que nous avions sélectionnées dans les différentes sélections en maintenant une partie de nos Palmarès.

Les jurys des sélections Courts Métrages, Documentaires en compétition et de la section « La Beauté – De l’Ombre à la Lumière » ont pu visionner les films en ligne, et ont remis leurs prix.
Le Jury de la catégorie Fiction se réunira, lui, lors de notre festival “allégé”, en septembre, pour visionner avec le public les films et remettre les prix de cette catégorie.

En attendant que les salles de cinéma rouvrent leurs portes et que nous puissions retrouver le bonheur irremplaçable de voir des films en salle, nous vous proposons sur nos réseaux quelques pistes à explorer chez vous, avec une programmation éclectique de films, lectures, coups de cœurs….

Prix SCAM du jury « Anna Politkovskaia »

MEILLEUR LONG MÉTRAGE DOCUMENTAIRE

Nous avons été touchés par le sujet qui traite d’une des plus grandes tragédies de notre siècle, l’odyssée des migrants venus tenter leur chance en Europe au péril de leur vie. Nous avons été sensibles à l’écriture qui donne de l’amplitude et de la profondeur au film malgré sa forme journalistique en apparence classique. Filmés sobrement, les personnages du film, trois spécialistes mandatés pour retrouver les identités d’hommes et de femmes partis de chez eux et dont le bateau fit naufrage au large de la Sicile nous embarquent dans leur quête acharnée : faire en sorte que les morts en mer cessent d’être des numéros et puissent être enterrés dignement comme ils le méritent.

La réalisatrice s’attarde sur les gestes de ces figures modernes de la mythologie grecque et recueille leurs paroles avec précision et justesse. Elle nous fait également entendre les voix ressuscitées des naufragés, déployant ainsi le récit de manière sensible entre deux mondes, le monde des vivants, le notre, et le monde des dis- parus, celui du numéro 387 dont les bribes de vie tiennent le fil conducteur de la narration.

Car si les objets appartenant au numéro 387 et trouvés dans la carcasse du bateau échoué sont filmés comme des natures mortes , s’ils sont analysés de manière clinique par les personnages principaux du film, ils demeurent pour nous specta- teurs une source de grande émotion. Comme des preuves de vie, venant d’ailleurs. Un hors-champ qui nous habite petit à petit, qui nous appelle et nous interpelle.” Jury 2020

Mention spéciale : Le Kiosque d’Alexandra Pianelli

C’est un film engagé, humaniste, profondément honnête.
Une forme cinématographique modeste mais rigoureuse en accord avec son sujet.
En cette période d’isolement, nous ne pouvions rester insensible à cette histoire qui prend place dans un espace confiné qu’est un kiosque. Un espace qui fait office d’une fenêtre ouverte sur le monde. Un film au ton léger qui célèbre le lien social dont nous sommes cruellement privés à l’heure actuelle.” Jury 2020

Prix France TV « Des images et des elles »

MEILLEUR LONG DE LA SECTION « LA BEAUTÉ-DE L’OMBRE A LA LUMIERE »

Mon nom est clitoris, de Lisa Billuart Monet et Daphné Leblond

Nous avons décidé de décerner le prix de la section « La Beauté » à Mon nom est clitoris pour sa liberté de ton, pour la force des témoignages, leur sincérité, leur spontanéité, pour la démarche sensible et subtile des deux réalisatrices.

Nous étions tous d’accord pour dire qu’il y avait une urgence, dans le contexte actuel, à toucher un très large public avec ce film. »


Jury France TV 2020

 

 

Prix INA

MEILLEUR COURT MÉTRAGE FRANCOPHONE

Int. Anouchka-Nuit, de Louise Hansenne

Le film est visible ici

 » Bravo à Louise Hansenne pour Int.Anouchka- Nuit, un film documentaire empreint de sensibilité, riche d’une réalisation audacieuse puisant aussi subtilement des formes de la fiction, autour d’un sujet complexe et d’un propos intéressant et maitrisé. Un film réussi au potentiel « long métrage ».  » Jury Ina

 

 

Prix Jury UPEC

Université Paris-Est-Créteil
MEILLEUR COURT MÉTRAGE

Exam/Emtehan, de Sonia K. Hadad

En seulement 15 minutes, ce film nous entraine dans la destinée d’une jeune femme magistralement in- terprétée par Sadaf Asgari. Les mouvements de camé- ra et les yeux de l’actrice nous font ressentir toute la tension dramatique de ce double examen : du travail fait et du travail à faire, à l’école comme dans la vie. Un court métrage poignant avec une fin ouverte. Un film qui a le mérite de montrer toute la difficulté de choisir.” Jury Upec 2020

 

 

> Retrouvez ici tout le détail du palmarès 2020 (hors longs-métrages fiction)

Quelques bandes-annonces …

Numéro 387, Disparu en Méditerranée

Le Kiosque

Mon nom est clitoris

 

> Retrouvez ici toute la programmation de cette édition particulière