Nagima

Longs Métrages de Fiction

Édition

2014

Réalisation

Zhanna Issabayeva

Synopsis

Un regard inébranlable sur la vulnérabilité sociale des femmes seules au Kazakhstan. Dans son troisième long métrage, Zhanna Issabayeva dépeint la vie précaire de deux femmes orphelines dans les anciens états soviétiques encore en proie au conservatisme et à la domination masculine. Anya perd la vie en mettant au monde son enfant. Nagima son amie, pour qui l’enfant est sa seule famille, décide de l’élever. Malgré le drame qui se noue devant nos yeux, on ne peut qu’admirer le travail de cette réalisatice qui élève son film jusqu’à la tragédie antique. Une lutte courageuse pour aimer et être aimée, un rejoet constant de la société, une humanité poignante, un sentiment d’impuissance vont servir une inoubliable fin. — An unblinking look at the vulnerable social position of single women in Kazakhstan. In her third film Zhanna Issabayeva depicts the constricted lives of parentless and unmarried young women from former Soviet states still in the grip of die-hard conservatism and male dominance. Anya dies during childbirth. Considering the infant to be her only family, Anya’s friend Nagima chooses to raise her. Despite the drama who beneath our very eyes, we can only admire the work of this director who lift her movie to the Greek tragedy. A brave struggle to love and be loved in the face of constant rejection by society invests her with poignant humanity, her debilitating sense of helplessness serving to render the ending all the more unforgettable.

Bande-annonce

Informations concernant le film

Détails

Année 2013
Pays Kazaakhastan
Durée 1h27
Colorimétrie Couleur
Version VOSTF
Scénario Zhanna Issabayeva
Images Sayat Zhangazinov
Montage Azamat Altubasov
Production Sun Production
Interprétation Tukubayeva Dina, Pyanova Galina, Nezhentseva Mariya