[Section parallèle] Rétrospective d’une pionnière : Dorothy Arzner

Dans le cadre de la section parallèle « Les grandes classiques du cinéma », le Festival présente « Rétrospective d’une pionnière : Dorothy Arzner (1897-1979) », en partenariat avec La Cinémathèque française.

Dorothy Arzner

© Dorothy Arzner

Dans la capitale du Cinéma, l’étoile de Lois Weber (1881- 1939) s’éteint. Une jeune californienne, Dorothy Arzner, prend la relève. Née le 3 janvier 1897 à San-Francisco, Dorothy Arzner grandit dans l’ambiance du restaurant que son père tient à Hollywood et où s’attardent les pionniers de l’industrie cinématographique : D.W. Gri th, Bill Hart, James Cruze, Charlie Chaplin, Erich Von Stroheim et bien d’autres…

En 1920, elle décide de rentrer dans le métier du cinéma. Après des débuts modestes comme secrétaire à la Paramount, elle devient monteuse et se distingue très vite par son talent. En 1923, James Cruze lui confie le montage de son film The Covered Wagon. Puis, convaincue de n’avoir plus rien à apprendre des secrets du montage, elle passe à son tour à la réalisation. En 1927, elle tourne son premier film Fashions for Women qui sera suivi d’une vingtaine de longs métrages dont The Wild Party (1929), Craig’s Wife ou encore Dance, Girl, Dance (1940). Elle sera l’unique femme à connaître la popularité à Hollywood dans les années 30.

Dorothy Arzner

Dorothy Arzner ©NATIONAL FILM ARCHIVE LONDON

Dorothy Arzner - Nana

Nana, Dorothy Arzner ©All rights reserved

Au programme :

  • The Bride Wore Red (1937)
  • Anybody’s Woman (1930)
  • Dance, Girl, Dance (1940)
  • First Comes Courage (1943)
  • The Wild Party (1929)
  • Honor Among Lovers (1931)
  • Get Your Man (1927)
  • Merrily We Go to Hell (1932)
  • Nana (1933)
  • Craig’s Wife (1936)
  • Paramount on Parade (1930)
  • Christopher Strong (1933)
  • Sarah and Son (1930)
  • Working Girls (1931)
 
Dorothy Arzner - Fahion for Women

Dorothy Arzner, with Esther Ralston : Fashion for Women ©NATIONAL FILM ARCHIVE LONDON

À la Cinémathèque française du 22 mars au 9 avril.

Projection du film The Bride Wore Red (1937) à la MAC le 17 mars,
précédée d’une table ronde « Les Grandes classiques du cinéma » 

[Section parallèle] Liberté(s) de voir

Après l’Environnement (Turbulences) en 2015 et la Musique (Itinérances Musicales) en 2016, le Festival consacre cette année sa section parallèle à la photographie : Liberté(s) de voir.

La photographie est présente dans les films de cette section parallèle comme trace ou absence, comme filtre pour questionner l’autre qui se révèle à travers elle. Un tirage à double face où la réalisatrice, souvent photographe, pose aussi la question de celle qui regarde, à travers l’objectif.


Au programme de cette section parallèle :

Ascent - Fiona Tan

Ascent | Fiona Tan (Pays-Bas/Japon, 2016)

FranceTV au Féminin

Les longs métrages de la section section Libertés de voir sont en compétition pour le Prix FranceTV au Féminin. Initiateur de rencontres, Francetv au feminin a pour objectif  d’encourager le développement des talents féminins et de favoriser l’ égalité sur tous les écrans.  Le réseau s’associe à la 39ème édition du Festival International de Films de Femmes pour remettre le prix à un film long métrage de la section Liberté(s) de voir.

trisha zi - the man who saw too much

The Man Who Saw Too Much – Enriques Metinides | Trisha Ziff (Mexique, 2015)

Films en compétition

  • Ascent | Fiona Tan (Pays-Bas/Japon, 2016)
  • Belle de nuit – Grisélidis Real, autoportraits | Marie-Eve de Grave (Belgique, 2016)
  • Betty Marcusfeld | Martine Bouquin (France, 2014)
  • Cahier africain | Heidi Spacogna (Suisse/Allemagne, 2016)
  • El patio | Elvira Diaz (France/Chili, 2016)
  • Magic Mirror | Sarah Pucill (Grande-Bretagne, 2013)
  • Moippen Mama ! | Cécile Friedmann (France, 2016)
  • Out of Focus | Zhu Shengze (Chine, 2014)
  • The Man Who Saw Too Much – Enriques Metinides | Trisha Ziff (Mexique, 2015)
Heidi Spacogna Cahier Africain

Cahier africain | Heidi Spacogna (Suisse/Allemagne, 2016)