Ouverture des inscriptions pour l’édition 2021

L’édition 2021 du Festival se déroulera du 2 au 11 avril à la Maison des Arts de Créteil. Les inscriptions sont maintenant ouvertes! Vous pouvez nous envoyer vos nouveaux projets avant le 15 novembre 2020.

Cliquez ici pour inscrire votre film en ligne (préférable)

OU

Cliquez ici pour inscrire votre film par e-mail (formulaire PDF)

The 2021 edition of the Festival will run from April 2-11, 2021 at the Maison des Arts de Créteil – France. Submissions are now open!! Please send us your new projects before November 15, 2020.

Click here to submit your film online (better)

OR

Click here to submit your film by e-mail (PDF Entry form)

Mon nom est clitoris

Mon nom est clitoris : Avant-première

PRIX FRANCETV Des Images et des Elles 2020

 

Dans le contexte de désertification dont souffre le cinéma, certaines initiatives font plaisir, et parmi elles celle d’une diffusion en ligne du film Mon nom est clitoris à partir du 17 juin, grâce à la plateforme La Vingt-Cinquième Heure !

 

Rendez-vous sur le site de la plateforme et suivez la page facebook du film pour ne rien rater de cette sortie virtuelle.

Le principe de cette plateforme :  L’accès à la salle de cinéma virtuelle est géolocalisé, seules les personnes situées dans un périmètre variant de 5 à 100 kms peuvent y accéder.

La programmation est faite par les salles de cinéma

Les salles de cinéma proposent des séances à heure fixe

Les séances sont retransmises en direct, et ne sont plus accessibles à l’issue de la retransmission.

Le Jury FRANCE TV Des Images et des Elles avait pu se réunir au siège de FranceTV, avant la pandémie, pour délibérer, et a décidé de décerner son 1er prix de la section du FIFF 2020 « La beauté – De l’ombre à la lumière » à :

Mon nom est clitoris  de Daphné Leblond et Lisa Billuart Monet

«Pour sa liberté de ton, pour la force des témoignages, leur sincérité, leur spontanéité, pour la démarche sensible et subtile des deux réalisatrices. Nous étions tous d’accord pour dire qu’il y avait une urgence,  dans le contexte actuel, à toucher un très large public avec ce film. »

Il a également attribué une Mention spéciale à:  Birth Wars de Janet Jaman (Mexique), « qui arrive en deuxième position pour la force de la thématique, la beauté des images et pour la proximité de la réalisatrice avec ses personnages. »

 

Découvrez Int. Anouchka – Nuit

Découvrez le film « Int. Anouchka – Nuit » de Louise Hansenne, prix INA du meilleur court – métrage francophone !

Anouchka est une scénariste de 30 ans qui travaille dans un bar à vin pour gagner sa vie. Elle retrace ses 15 dernières années d’alcoolisme grâce à un scénario qu’elle a écrit.
Anouchka is a 30 year old screenwriter who works in a wine bar for a living. She traces her last 15 years of alcoholism thanks to a screenplay she wrote.

 » Bravo à Louise Hansenne pour Int.Anouchka- Nuit, un film documentaire empreint de sensibilité, riche d’une réalisation audacieuse puisant aussi subtilement des formes de la fiction, autour d’un sujet complexe et d’un propos intéressant et maitrisé. Un film réussi au potentiel « long métrage ».  »

Jury INA

Bio
Née en 1995 en Belgique, Louise Hansenne entreprend une première année d’étude générale à l’INRACI (Bruxelles) puis s’inscrit à l’IAD (Louvain-La-Neuve) pour une première année en Réalisation. En 2017, elle se réinscrit à l’INRACI en deuxième année option Production/Assistant mise en scène. Elle est actuellement en troisième année à l’INRACI.

Photo DR

 

Images de ma ville 2020

Images de ma ville 2020

Prix du Meilleur scénario

Lauréat :
BISCOTTE, de Lise Vayssières
Marguerite et Jackie, deux femmes âgées que tout op- pose, se voient obligées de partager un trajet commun. Si Jackie vit l’aventure avec enthousiasme, Marguerite se sent encombrée par cette compagne de route dont elle a du mal à se débarrasser.

Mention spéciale :
LES PISTES INFERNALES, de Gérald Royer
Dans un futur proche, PIERRE, 50 ans, travaille chez UBER- GREFFE à Créteil, entreprise de transport à vélo, d’organes destinés à être greffés. Chargé par son entreprise de trans- porter un cœur, il devra affronter tous les pièges des pistes cyclables à Créteil.

Un projet cristollien qui abrite les rêves de ses habitant.e.s

Animatrice : la scénariste Rose Philippon

Depuis plusieurs années, les ateliers d’écriture de scénario Images de ma Ville permettent à des habitant.e.s adultes de la ville de Créteil de suivre une initiation gratuite à un aspect de la création cinématographique. Ce projet mené en partenariat avec La Mission Ville de Créteil, le Dépar- tement du Val-de-Marne, la CGET est encadré par une scénariste professionnelle : Rose Philippon.

En 5 séances d’ateliers (et 1 séance de présentation lors du Festival), les participant.e.s apprennent les bases de l’écriture scénaristique et peuvent, en groupe ou individuel- lement, mettre à l’oeuvre leur apprentissage.

La Médiathèque Nelson Mandela, lieu incontournable de transmission de la culture à Créteil, accueille ces ateliers et diffuse l’information auprès de ses publics, permettant de regrouper des envies diverses et de créer un groupe de travail mixte.

Une fois les scénarios rédigés, le Festival met en place un jury de lecture composé de membres de l’équipe ainsi que de professionnel.le.s et de relais locaux afin de désigner le lauréat de l’année.

Le scénario choisi est lu en public lors du Festival. Cette lecture est suivie de la projection des courts métrages réalisés, au fil des années, dans le cadre de l’atelier « Images de ma Ville ».

Le Prix “Images de ma ville” est coordonné par Alba Gimenez, responsable des actions éducatives.

 

 

Projet Inter Établissement, La Beauté

Depuis plusieurs années, en lien avec des enseignant.e.s et le Rectorat, des parcours sont mis en place avec des classes de collèges et/ou de lycées autour d’une thématique.

Pour l’année 2019-2020, nous proposions une interrogation et une pratique de l’image autour d’un nouveau thème, emblématique du cinéma depuis sa naissance en 1893 : la beauté (thématique de la 42e édition du Festival).

Ce sont une classe de 4ème du Collège Pierre de Ronsard de l’Haÿ les Roses accompagnée par l’enseignant Clément Léonard et une classe de 3ème du collège Henri Barbusse d’Alfortville accompagnée par Martine Gauthier et Mirjana Huerre qui ont participé au projet avec , cette année, deux professionnelles respectivement : Cécile Friedmann et Pascale Diez. Ce projet a également été accompagné et soutenu par le rectorat de Créteil, en la personne d’Isabelle Bourdon et coordonné par Alba Gimenez de l’Afiff.

Les élèves ont pu suivre un parcours à l’année rythmé par les interventions des professionnelles du cinéma et la création d’un projet artistique ayant plusieurs objectifs dont celui d’amener les élèves à une réflexion sur l’histoire de la beauté, ses différentes représentations et ses liens avec les questions de société et de cinéma.

 

Voici le texte de Pascale DIEZ, réalisatrice et animatrice qui nous a accompagnées sur le PIE (projet Inter Etablissements) proposé à 2 collèges du Val de Marne. Elle a travaillé avec les élèves du collège Henri Barbusse d’Alfortville.

Lorsque Jackie Buet du FIFF m’a proposé de travailler avec une classe sur le thème de la Beauté, j’ai trouvé l’idée excellente ! En effet, accompagner une classe de collégiens dans cette aventure allait me permettre d’explorer les ressentis d’adolescents sur cette question. Pollués, assommés, influencés par toutes sortes de médias, l’adulte que je suis pensais que l’idée que se faisaient les jeunes filles et les jeunes homme de la Beauté allait être superfi- cielle, basée uniquement sur la plastique des corps et l’esthétiques des visages. Ma surprise a été grande et j’ai été très rassurée ! Non, nos jeunes ne sont pas aveuglés totalement par les diktats de la société et les impératifs consuméristes de la mode ! Ils voient par delà les images imposées en modèle et ce qu’ils nomment Beauté est loin d’être futile. C’est dans la nature, l’humanisme et l’amour qu’ils voient de la Beauté. Leur maturité m’a enchanté, leur sérieux aussi et la manière dont ils se sont investis dans la réalisation de ce court métrage me conforte dans l’idée qu’il faut avoir confiance en notre jeunesse. Continuer de l’accompagner, lui proposer des projets qui provoquent la réflexion, la rencontre et encourage leur créativité, voilà la belle énergie qu’ils nous transmettent !

Pascale Diez

Philippe Nahon

Le FIFF se joint à Aurélia Mangin, réalisatrice de La Réunion
pour s’associer à sa peine face à la disparition du comédien
Philippe Nahon (héros magnifique de son film Fornacis en compétition au FIFF de Créteil en 2019).

« C’est avec une profonde tristesse que j’apprends la mort de Philippe Nahon. Le cinéma français perd un acteur irremplaçable et moi je perds mon grand ami.
« Il y a 12 ans, je rencontrais Philippe pour la 1ère fois, j’ai immédiatement été envoûtée par son regard d’un bleu captivant et par sa voix volcanique. Philippe a cru en moi et en mon cinéma dès mes débuts. Nous avons fait 3 films ensemble : KARMA KOMA, AUTOPSY DES DÉLICES et FORNACIS. Nous avons partagé tant de beaux moments, d’éclats de rire et de beaux souvenirs.
Il y a 10 ans, Philippe et Jackie Berroyer étaient les merveilleux parrains de la 1ère édition du MEME PAS PEUR International Film Festival. Je ne pouvais pas rêver meilleurs ambassadeurs pour le festival !
Pour tous ceux qui comme moi, pleurent cet immense acteur et regrettent déjà cet homme de coeur, voici un hommage que je viens de réaliser avec une interview inédite de Philippe prise durant le tournage de FORNACIS, des extraits de son rôle dans FORNACIS et du making of.
Toutes mes pensées les plus affectueuses à sa merveilleuse épouse Elisabeth et à sa famille. »
Aurélia Mengin

 

 

Communiqué : Annulation

Nous vous informons que la soirée d’ouverture et l‘ensemble des programmes et événements du 42e Festival International de films de femmes de Créteil sont annulés.

Cette décision est liée et fait suite aux obligations et précautions sanitaires qui ont été fixées et prises par le gouvernement ce jour 13 mars à 13h, lors de l’intervention du Premier Ministre Edouard Philippe. En effet la jauge d’accueil des manifestations est passée à 100 personnes.

La Maison des Arts sera donc fermée au public.

Le Festival International de Films de Femmes est au regret de vous informer que nos programmes et événements de mars 2020 à la Maison des Arts de Créteil sont donc annulés.

En revanche, les projections au Cinéma La Lucarne / Créteil et au Cinéma les 7 Parnassiens sont maintenues.

Si un report est possible dans un autre calendrier, voire un autre lieu, nous vous le ferons savoir.

Nous remercions sincèrement toutes les personnes qui ont œuvré à l’élaboration de cette édition, partenaires, bénévoles, équipe, nos invité·es, ainsi bien évidemment que tout notre public.

Nous continuerons avec la même ardeur qui nous anime depuis 42 ans, dès que la situation le permettra, de faire vivre et connaître les cinématographies des femmes du monde entier, et nous vous invitons à suivre nos prochaines actualités via notre site et nos réseaux sociaux.

Jackie BUET Directrice
Et toute l’Équipe du Festival

Aux César 2020, Aïssa Maïga livre un plaidoyer pour plus de diversité au cinéma

Photo Livia Saavedra © DR

Aïssa Maïga, notre invitée pour une carte blanche mardi 17.03, a livré vendredi l’un des discours les plus marquants de la cérémonie des César.

 

Lire l’article du Huffington Post

Programme 2020

Les compétitions internationales

Photo : Grenner Grass de Jocelyn DeBoer et Dawn Luebbe

Fiction, documentaire et court métrage

Exigeantes, ouvertes et engagées, les compétitions du festival invitent le public et les jurys à découvrir des films de réalisatrices qui nous donnent des nouvelles du monde entier. Une manière de prendre chaque année la mesure de notre temps et de ses aspirations, à travers des cinématographies diversifiées et résistantes.

Les films en compétition seront dévoilés début février.