Édition 2009

Palmarès

Grand prix du jury
Knitting
Prix du Public – Meilleur long métrage fiction, Meilleur espoir féminin, Mention Spéciale
El patio de mi carcel
PRIX BEAUMARCHAIS du Meilleur court métrage francophone
L’Endroit idéal
Prix des « Femmes de Fresnes » – Meilleur court métrage
La femme serpent
Prix des « Femmes de Fresnes » – Meilleur court métrage
Forbach
Meilleur court métrage étranger, Prix du Jury CANAL +
Oh, my God !
Prix du public
PASSAGES
Meilleur court métrage français, Prix du public
Profanations
Prix du jury de l’université Paris XII, Meilleur court-métrage européen
September
Prix du Jury Anna Politkovskaïa – Meilleur Long Métrage documentaire
Kommunalka de Françoise Huguier
Prix du public, Meilleur long métrage documentaire
Slingshot hip hop de Jackie Reem Salloum

Les films

Longs-métrages de fiction

El Nino Pez
Maman Est Chez Le…
Longs Metrages De Fiction
I Am From Tito…
Hiver (Les Grands Chats)
Apron Strings
Knitting
Un Jour En Province
El Patio De Mi…

Longs-métrages documentaires

Angels De Sarah Franco-Ferrer
No More Smoke Signals…
Antoine De Laura Bari
Slingshot Hip Hop De…
Prix Anna Politkovskaia 2009
Latawce (Kites) De Beata…
Kommunalka De Françoise Huguier
Trouble The Water De…
Siete Instantes De Diana…
Martha Of The North,…

Courts-métrages

September
Oh, My God !
Cuilos
Passages
Profanations
Aria Diva
La Vérité Zébrée
I Drink Your Bath…
The Water Diary
Joy

Graines de cinéphage

Films En Compétition Graine…

La programmation

Frontières invisibles

De l’Arizona à la Floride, du nord au sud de l’Europe, des réalisatrices franchissent des frontières invisibles ou géographiques et inventent les rêves de leur culture, de leur génération, ailleurs, entre tradition et modernité.

La section Frontières Invisible consacrée à l’Europe et aux Etats-Unis réunit des longs-métrages fictions et documentaires et des courts-métrages des communautés qui font la richesse interculturelle de ces deux continents et propose une confrontation de ces deux « Nouveaux Mondes ».

Rencontre

Vendredi 20 mars à 18h
Forum 4 : Frontières Invisibles

Rapport Etats-Unis d’Europe et Etats-Unis d’Amérique
Le cinéma d’auteur et le multiculturalisme: analyse des différents types d’apports culturels des communautés à chacun des continents. Faut-il garder sa double culture ? Comment la préserver ? Comment la filmer ? Comment la donner à voir ?
Le public va pouvoir découvrir et débattre autour des 80 films du programme (pour la plupart inédits en France) sur les thèmes d’actualité que soulève la section Frontières Invisibles.

Autoportrait : Anna Karina

« Tu es infâme » dit Jean-Claude Brialy, alias Emile à Anna Karina, alias Angela dans « Une femme est une femme », de Jean-Luc Godard en 1961.

« Non ! » répond -elle « Je suis une femme ! ».

Muse de Godard, emblème de la nouvelle vague, interprète de chansons de Serge Gainsbourg ou de Philippe Katerine, scénariste et réalisatrice, Anna Karina est bien sûr une actrice avec une formidable filmographie que nous célébrons cette année.

Revoir les films d’Anna, c’est traverser des époques rendues mythiques et poétiques par le regard bleu nuit d’une femme qui a, elle aussi, franchi des frontières visibles et invisibles.

La Fille aux chaussures de Ib Shmedes 1959

Le Petit soldat de Jean-Luc Godard 1960

Ce soir ou jamais de Michel Deville 1960

Une femme est une femme de Jean-Luc Godard 1961

Vivre sa vie de Jean-Luc Godard 1962

Bande à part de Jean-Luc Godard 1964

La Religieuse de Jacques Rivette 1966

Vivre ensemble de Anna Karina 1972

Last song de Denis Berry 1986

Victoria de Anna Karina 2007

Soirée de Gala 

Anna Karina

Samedi 14 mars à 21h à la

Maison des Arts de Créteil

Pierrot le Fou de Jean-Luc Godard (1965)

Forums

Dimanche 15 mars à 18h

Forum 1 : « Anna Politkovskaïa » jury presse et liberté

Un grand jury « Anna Politkovskaïa » composé de sept professionnel(le)s accompagne désormais notre trajectoire semée de belles rencontres dans une section documentaires en compétition exceptionnelle. À l’occasion de ce forum nous vous présentons les personnalités qui composent ce nouveau jury 2009.

Seront présents les membres du jury et la réalisatrice Masja Novikova du film :

« Anna, seven years on the front line » projeté pendant le festival, qui met en valeur le courage exceptionnel de la journaliste Anna Politkovskaïa, reporter au journal indépendant Novaïa Gazeta, assassinée en 2006 à Moscou alors qu’elle était la seule journaliste à couvrir la seconde guerre en Tchétchénie qui a débuté en 1999,

Lundi 16 mars à 18h

Forum 2 : Cinéma indépendant et expérimental américain

Cinéma & écritures : grande rencontre entre les réalisatrices américaines et françaises invitées sur les différentes formes d’écriture et notamment le cinéma expérimental.

Mardi 17 mars à 18h

Forum 3 : Les écoles de cinéma

Nous avons souvent loué le rôle des écoles de cinéma dans la professionnalisation des femmes dans les métiers du cinéma : réalisatrices, chefs opératrices… métiers qui ne sont que très récemment occupés par des femmes.

Avec l’American Film Institute de Los Angeles (Directing Workshop for Women), la San Francisco State University of California et de la Fémis.

Vendredi 20 mars à 18h
Forum 4 : Frontières Invisibles

Rapport Etats-Unis d’Europe et Etats-Unis d’Amérique
Le cinéma d’auteur et le multiculturalisme: analyse des différents types d’apports culturels des communautés à chacun des continents. Faut-il garder sa double culture ? Comment la préserver ? Comment la filmer ? Comment la donner à voir ?
Le public va pouvoir découvrir et débattre autour des 80 films du programme (pour la plupart inédits en France) sur les thèmes d’actualité que soulève la section Frontières Invisibles.

 

 

Réseau international

RESEAU INTERNATIONAL D’ECHANGES DE FESTIVAL DE FILMS DE FEMMES

L’année dernière pendant le 30éme Festival nous avons reçu les représentantes de plus de 20 Festivals de Films de Femmes pour une réunion de confrontation et de concertation. En présence des plus importants de ces Festivals d’Europe et dumonde, nous avons dressé un état des lieux de cesmanifestations, de leurs histoires et de leur nécessité.

Un réseau est né !

Les invitations sont renouvelées cette année !

Véritable vitrine internationale des Festivals de Films de Femmes, cette nouvelle rencontre sera un moyen pour le public et les professionnelles de rencontrer et de découvrir un paysage cinématographiquemondial, au féminin. Nous allons travailler ensemble sur une politique commune vis à vis des producteurs et des distributeurs, et sur des échanges de programmes spéciaux à l’intérieur ce réseau enfin constitué.

En présence de :

Autriche, Kinovi(sie)on

Belgium, Elles tournent

Brésil, Femina

Egypt, Intercambio de Cine Arabe

Guadeloupe, France Festival Femi de Guadeloupe

France, Festival gay lesbien de Paris

France, Cineffable

Allemagne, InternationalWomen’s Film Festival

Dortmund | Cologne

Allemagne, terre de femmes

Israel, InternationalWomen Film Festival, Revoth

Italie, LaboratorioImmagineDonna

Incontri internazionali di cinemaedonne

Corée, International women film festival in Seoul

Palestine, Shashat’s women film festival , Ramallah

Espagne, Muestra internacional de cine realizado por

mujeres, Zaragoza et Huesca, Terual

Espagne, Drac Màgic

Espagne, Mostra Internacional de Films de Dones

Suéde, IFEMA

Taiwan, WOMEN MAKEWAVES FILM FESTIVAL

 

Expositions

Kommunalka de Françoise Huguier et Entre dEux de AnneLore Mesnage, deux regards attentifs sur l’intimité de ceux qui « partagent » leur logement, à Saint Petersbourg, dans les appartements communautaires ou à Lyon au centre d’accueil des demandeurs d’asile.

À la frontière des genres

LA NUIT A LA FRONTIERE DES GENRES

Cette nuit accueille des réalisatrices qui innovent, cherchent de nouvelles pistes, explorent des formes et des formats inédits, des territoires inconnus et franchissent les frontières du cinéma classique.

AU PROGRAMME TROIS TEMPS FORTS: Un film et deux cartes blanches.

Vendredi 20 mars à 21 heures à la Maison des Arts – Petite Salle

21 H

Saison 1 épisode 2 de Bettina Atala (France, 2008, 80’)

Où est placé le caméraman? A quel moment le plan va-t-il changer? Ce sont les questions que se posent ouvertement les personnages du film.

La réalisatrice et quelques acteurs seront présents pendant la projection. Munis d’une télécommande et d’un micro, ils interrompront le film afin de raconter des anecdotes de tournage, reviendront en arrière pour mettre en évidence des détails cachés, et passeront en accéléré les séquences ennuyeuses.

http : //www.grandmagasin.net/saison.html

23 H

Carte Blanche au festival Pocket Films (Directeur Benoît Labourdette)

Depuis 5 ans des téléphones mobiles sont équipés d’une caméra et d’un écran. Le Forum des images a créé en 2005 le festival Pocket Films pour explorer les potentialités de cet outil de communication.

Pocket Films propose une sélection des travaux de réalisatrices venues de tous les horizons.

Rien de rien de Manou Chintesco, France, 1 min12 (édition 2005, 2e prix du Jury)

Perle de Marguerite Lantz, France, 4 min 47 (édition 200, 2e Prix du Jury)

Sunday or the Circus de Hermione Merry, Australie, 1mn30 (édition 2007, 3e prix du Jury )


Mammah de Louise Botkay-Courcier, France, 8 min (édition 2006)

Carscapes de Giselle Beiguelman, Brésil, 1min30 (édition 2007)

De passage de Caroline Delieutraz, France, 2min (édition 2007)

Pixi Queen de Nadia Micault, Lorenzo Nanni, France, 5 min, 2008

Une femme comme les autres, collectif , France, 3min (édition 2008)

L’histoire de crow-boy de Julie Redon, France, 4min (édition 2006)

L’éternité se cache au regard qui n’est pas à la recherche du trésor de Estelle Courtois, France, 8min (édition 2007)

Come Together de Mia Engberg, Suède, 3min (édition 2008)

23H 30

Carte blanche à « Films faits à la maison »

Le mouvement des FILMS FAITS À LA MAISON, produit par LA PARISIENNE D’IMAGES et diffusé sur CANAL +, défriche les formats, bouscule la narration, déformate l’image. Ni dogme, ni discipline mais une recherche constante de nouveaux codes : 26 minutes d’images insolites, drôles, originales, rafraîchissantes, émouvantes toutes signées par des amatrices.

Mère veille de Brice Ormain et Marion Servole – 3’

Fuzz story de Aude Benoit – 5’

La street serial dragueur de Uda Benyamina – 5’

L’amour m’anime de Chloé Mazlo – 3’

Laïka, 3 novembre 1957 de Valérie Zaccomer, Eric Chantelauze & Laure Saupique – 6’

Je veux maigrir de Claire Danlalune – 3’

Mal de mère de Nadcoco – 3’

Suicide pieds dans l’eau de Audrey Najar & Frederic Perrot – 2′

La théorie des ensembles de Juliette Hamon-Damourette, M. Hericher, J-E M’Changama – 4′

Fais-moi mal de Patricia et Colette – 3′

 

Jury

Compétition fiction

Harold Cobert – Ecrivain

Né à Bordeaux en 1974, Harold Cobert est titulaire d’un doctorat ès lettres. Il a déjà publié une série d’ouvrages consacrée à Mirabeau (Mirabeau, le fantôme du Panthéon, Séguier, 2002) et un roman remarqué par la critique (Le Reniement de Patrick Treboc, JC Lattès, 2007). Son prochain roman, Un hiver avec Baudelaire, paraîtra aux éditions Héloïse d’Ormesson. Il écrit également pour le théâtre, le cinéma et la télévision.

Diastème – Romancier, scénariste et réalisateur

Diastème est romancier (Les Papas et les mamans, In Paradisum, 107 ans), scénariste (Tout contre lui avec Christophe Honoré), (Coluche, Histoire d’un mec avec Antoine de Caunes), et réalisateur dans Le Bruit des gens autour. Pour le théâtre, il a mis en scène La Nuit du thermomètre, et La Tour de Pise. Il a également monté Les Justes (Avignon 2008, tournée 2009 et 2010) et prépare sa nouvelle pièce L’Amour de lart. Son nouveau roman, Bien le silence partout paraîtra en avril 2009 aux Editions de l’Olivier. Il travaille actuellement sur son second long métrage.

Claude Garnier – Directrice de la photographie

Claude Garnier est directeur de la photographie. Elle a signé la photo de plusieurs films de Tony Gatliff Je suis né d’une cigogne (1999), Swing (2002), Jean-Marc Moutout : Violence des échanges en milieu tempéré (2003) et La Fabrique des sentiments (2007), ainsi que Je ne suis pas là pour être aimé (2004) de Stéphane Brizé, Orpailleur (2008) de Marc Barrat…

Xavier Hirigoyen – Directeur de la distribution au sein de la société Le Pacte

D’abord responsable de la distribution au sein de Tadrat Films de 1999 à 2005, Xavier Hirigoyen s’est occupé de la sortie de films comme La Chambre des magiciennes de Claude Miller, Little Sénégal de Rachid Bouchareb, où encore les films de Bruno Dumont et celui de Lidia Bobrova Baboussia. De 2006 à 2007, il rejoint l’équipe de Memento Films et s’occupe de Golden Door d’Emanuele Crialese, Echo Park L.A. de Richard Glatzer… Depuis 2008, Xavier Hirigoyen a rejoint dès sa création la société Le Pacte pour s’occuper avec brio du film Valse avec Bachir d’Ari Folman, et Gomorra de Matteo Garrone, ainsi que, dernièrement, Ricky de François Ozon.

Véronique Le Bris – Rédactrice en chef adjointe du magazine Première

Après des débuts comme journaliste économique, Véronique Le Bris se rapproche du cinéma en créant une rubrique consacrée à sa production et à son financement pour l’hebdomadaire Stratégies. Trop tard ! Le virus du cinéma l’a alors définitivement gagnée ! Elle participe ensuite à la création de deux « city magazines » : Zurban et Elle à Paris, comme critique de cinéma, tout en réalisant pour Le Nouvel Obs (TélécinéObs) des enquêtes, des interviews, des portraits de réalisateurs ou d’acteurs. Depuis décembre 2007, elle occupe le poste de rédactrice en chef adjointe du magazine Première.

Claire Nebout – Comédienne

Après une formation en danse contemporaine, et la création de plusieurs chorégraphies, Claire Nebout remarquée par André Téchiné débute son métier de comédienne dans Le Lieu du crime (1985). Travaillant à la fois pour la télévision et le cinéma, elle a joué dans plus de vingt films dont : Au pays des Juliet (1991) de Medhi Charef, Ponette (1995) de Jacques Doillon, Beaumarchais, l’insolent (1995) d’Edouard Molinaro…

Aurélien Recoing – Comédien

Après une formation au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, il a beaucoup travaillé avec Antoine Vitez, au Théâtre national de Chaillot, sur un répertoire classique : Le Soulier de satin, Hernani, Hamlet… Sa carrière d’acteur au cinéma et à la télévision est impressionnante. Il a joué pour Laurent Cantet L’Emploi du temps (2001), Guillaume Nicloux Cette femme-là (2003), Antony Cordier Douches froides, Andrzej Zulawski… Aurélien Recoing a également signé la mise en scène de plusieurs pièces de théâtre, et reçu en 2003 le Lutin du meilleur acteur, et le Prix d’interprétation masculine pour le court métrage Loup !