Édition 2016

Édito

Un festival contre feu

Garant d’une liberté sans concession, véritable observatoire des inégalités à l’égard des femmes, le festival ne transige pas : les réalisatrices programmées à la Maison des Arts sont en première ligne, leurs écritures sont de tous genres. Leurs héroïnes, les femmes, sont devant et derrière la caméra.
150 films réunis au 38e Festival du 18 au 27 mars 2016, pour vivre la fluidité dans le genre, questionner ces temps agités, tenter de dissiper les incompréhensions, de dépasser les pensées racistes et sexistes et se demander comment garder des échanges dans l’urgence, comment écouter, voir, entendre dans des périodes d’alerte et d’insécurité.
Pour éviter la surchauffe, cette édition vous réserve aussi des écoutes plus légères, plus musicales. Un kaléidoscope de bleu et de rose alterné avec une Compétition Internationale, l’Autoportrait d’une grande actrice, la section Itinérances Musicales, le 4ème colloque axé sur Femmes, Musique et Cinéma (avec une attention particulière aux compositrices de musique pour le cinéma), la section Regards Croisés / France-Corée, sous l’égide de l’Institut Français.
Comme depuis la première fois à Sceaux en 1979, comme depuis qu’elles ont vu les toutes premières images animées … il y a 120 ans !
Les réalisatrices imaginent et font des films.
Notre Palme d’or à Créteil, c’est une Antigone qui s’affirme et propose une vision du monde à partager.

Palmarès

Prix Ina Réalisatrices Créatives – Meilleur Court-Métrage Francophone
VERS LA TENDRESSE


Prix du scénario Images de Ma Ville
DESSINE-MOI UNE VILLE


Prix du Public – Meilleur court métrage étranger
WOMEN IN SINK


Prix Format Court – Meilleur Court-Métrage
A STRONG WOMAN


Prix du Jury Anna Politkovskaïa – Meilleur Long Métrage documentaire
STRUNG OUT


Prix du Public – Meilleur court métrage français
VERS LA TENDRESSE

Prix « Programmes Courts et Créatifs Canal+ » – Meilleur Court-Métrage
CLUMSY LITTLE ACTS OF TENDERNESS


Prix du jury Paris XII UPEC – Meilleur court métrage européen
LE SOMMEIL DES AMAZONES


Prix du Jury « Graine de Cinéphage »
TSAMO


Prix du Public – Meilleur long métrage documentaire
EXOTICA, EROTICA, ETC


Prix du Public – Meilleur long métrage fiction
LA NOVIA


Grand Prix du Jury Fiction – Prix d’interprétation
DORA OR THE SEXUAL NEUROSES OF OUR PARENTS

 

Compétition

Longs-métrages Fiction

Dust Cloth
Dora Or The Sexual…
La Novia
Thirst
Bopem
Looking For Grace
Tsamo
La Mujer De Los…

Longs-métrages Documentaire

Exotica, Erotica, Etc
Drawing The Tiger
Strung Out
Em Três Atos
Life May Be
Carolina’s World
Casa Blanca
Remember Your Name, Babylon

Courts-métrages

Joe Is Dead
Daynight
Blood Below The Skin
A Strong Woman
Bird’s Lament
Mirror Man
The Other Place
Le Sommeil Des Amazones
Automatic Fitness
Vers La Tendresse

Jurys

JURY FICTION

GRAND PRIX DU JURY – Meilleur long métrage de fiction

Daniel Charlemaine
Diplômé en Sciences de l’éducation et en Psychologie Clinique, Daniel Charlemaine rencontre au cours de ses études Pierre Gabaston, qui enseigne « le plaisir du film ». La trajectoire d’un film, comme celle de l’existence humaine le passionnent. Pour Tess Magazine, il a créé une rubrique « Cinéma & psychanalyse ». Ses chroniques interrogent les films à partir de l’hypothèse de l’inconscient. Il cherche à rendre compte de l’Autre scène, qui se projette et s’éclaire sur l’écran cinématographique.

Qualified in Education Sciences and Clinical Psychology, Daniel Charlemaine meets Pierre Gabaston, who teaches “the pleasure of film”, during his studies. The path of a movie, as well as the one of human existence, passionate him. For Tess Magazine, he created a “cinema and psychoanalysis” section. His columns question movies from the unconscious hypothesis. He aims at restituting the Other scene, the one who projects itself and casts her light on the silver screen.

Antonin Dedet

Antonin Dedet a créé en 2002, la société Neon Productions. Spécialisé dans la coproduction internationale, la société a produit ou co-produit entre autres En secret de Maryam Keshavarz, Yema de Djamila Sahraoui, Après le Sud de Jean-Jacques Jauffret ou encore Journey to the West de Tsai Ming-Liang ou Madame Courage de Merzak Allouache. Les films ont été sélectionnés dans les festivals internationaux les plus prestigieux.

Antonin Dedet created the Neon Productions company in 2002. Focused on international coproduction, the society produced or coproduced, among others, En secret by Maryam Keshavarz, Yema by Djamila Sahraoui, Après le Sud by Jean-Jacques Jauffret, Journey to the west by Tsai Ming-Liang and Madame Courage by Merzak Allouache. These movies were selected in the most prestigious international movie festivals.

Véronique Le Bris

Véronique Le Bris aborde le cinéma en suivant l’économie du secteur pour l’hebdomadaire Stratégies. Trop tard ! Le virus l’a alors définitivement gagnée ! Elle participe alors à la création de Zurban et d’Elle à Paris, collabore au Nouvel Obs avant de diriger la rédaction du magazine Première puis crée cine-woman.fr, le premier webzine féminin sur le cinéma. Elle est aussi l’auteur de Fashion & Cinéma aux Éditions des Cahiers du cinéma.

Véronique Le Bris got into cinema by covering its economy for the weekly newspaper Stratégies. Too late! The virus had already won her over! She participated to the creation of Zurban and Elle in Paris, collaborated for the Nouvel Obs before directing the redaction of Première, then created cine-woman.fr, the first feminine webzine on cinema. She also wrote Fashion & Cinéma for the Cahiers du cinéma editions.

Anne Le Ny

Comédienne et réalisatrice, Anne Le Ny tourne entre autres sous la direction d’Agnès Jaoui, Claude Miller ou encore Valérie Donzelli. En 2016, on pourra la voir dans Taulardes d’Audrey Estrougo, Le Secret des banquises de Marie Madinier et La Confession de Nicolas Boukrief. Après avoir écrit le scénario de Didine de Vincent Dietschy, elle réalise à son tour : Ceux qui restent, Les Invités de mon père et Cornouaille, avec Aurore Clément. En 2014, elle tourne son quatrième film On a failli être amies.

Actor and director, Anne Le Ny worked, among others, under Agnès Jaoui, Claude Miller and Valérie Donzelli. In 2016, she will be seen in Taulardes by Audrey Estrougo, Le Secret des banquises by Marie Madinier and La Confession by Nicolas Boukrief. After having written the script of Didine by Vincent Dietschy, she directed herself: Ceux qui restent, Les Invités de mon père and Cornouaille, with Aurore Clément. In 2014, she shot her fourth movie, On a failli être amies.

Virginie Lovisone

Après des études de cinéma, Virginie Lovisone réalise en 2000 le documentaire, Le Grand Flip. Un état des lieux du monde au passage à l’an 2000 et en 2002 le court-métrage Spartacus, Prix du Public au Festival Films de Femmes de Créteil. En 2010, elle tourne le documentaire Bienvenue dans la vraie vie des femmes. Entre temps, elle réalise des mini-fictions pour le « Made in Groland » où elle est la seule femme réalisatrice. Elle a en projet un long métrage toujours sur le même thème : le Genre.

After cinema studies, Virginie Lovisone directed the documentary Le Grand flip in 2000, a statement of the world transiting to the year 2000. In 2002, she directed the short movie Spartacus, Price of the Audience at the Women Movie Festival of Créteil. In 2010, she shot the documentary Bienvenue dans la vraie vie des femmes. Meanwhile, she creates mini-fictions for Made in Groland where she is the only woman director. She is planning a feature, still on the same topic: gender.

JURY DOCUMENTAIRE

PRIX DU JURY ANNA POLITKOVSKAIA – Meilleur long métrage documentaire

Anne Alvaro

Formée au théâtre, Anne Alvaro joue avec les plus grands metteurs en scène comme Denis Llorca, Georges Lavaudant, Alain Françon. En 2014, elle redonne voix à la journaliste russe et militante des droits de l’homme, Anna Politkovskaïa, dans la pièce de Stéfano Massini, Femme non rééducable. Parallèlement, elle mène une carrière au cinéma et obtient en 2000 le César du meilleur second rôle féminin pour Le Goût des autres d’Agnès Jaoui et en 2011 pour Le Bruit des glaçons de Bertrand Blier.

Trained in theater, Anne Alvaro performed under the greatest stage directors such as Denis Llorca, Georges Lavaudant, Alain Françon. In 2014, she gave her voice back to the Russian journalist and human rights activist, Anna Politkovskaïa, in Stéfano Massini’s play, Femme non rééducable. In parallel, she led a cinema carrier and received in 2000 the César of the best second woman character for Le Goût des autres by Agnès Jaoui and in 2011 for Le Bruit des glaçons by Bertrand Blier.

François Carton

Après une formation d’électricien, François Carton intègre la classe libre du cours Florent. Dans le spectacle vivant, il contribue aux créations des théâtres de Poche comme directeur technique. Créateur lumière de spectacles et scénographe d’expositions,il organise les aventures du Printemps des Poètes. Il intègre l’Ina en 2010 à la direction déléguée aux Collections, chargé de mission pour la conservation des fonds culturels.

After a course as an electrician, François Carton entered the free class of Cours Florent. In living show, he contributed to the creation of Théâtres de Poche as a technic director. Light designer for shows and exhibition scenographer, he organized the adventures of Printemps des Poètes. He entered INA in 2010 in the Delegated Direction for the Collections, project manager for the conservation of cultural funds.

Michel Royer

Michel Royer est un réalisateur de documentaires, connu pour sa passion des archives de la télévision. Il a obtenu le César 2007 du meilleur documentaire pour Dans la peau de Jacques Chirac, réalisé avec Karl Zéro, et le titre de meilleur documentaire étranger au festival Hot Docs de Toronto en 2000 pour Godard à la Télé. Ses derniers films sont Chanteloup-les- Vignes, 40 ans d’histoire et 1995/2015 : 20 ans de Révolution Gay !.

Michel Royer is a documentary director, known for his passion for televisual archives. He received the César 2007 of the best documentary for Dans la peau de Jacques Chirac, directed with Karl Zéro, and the price of the best foreign documentary for the Hot Docs Festival of Toronto in 2000 for Godard à la télé. His last movies : Chantelouples-Vignes, 40 ans d’histoire and 1995-2015: 20 ans de révolution gay!

Nancy Berthier

Professeur des Universités à l’université Paris Sorbonne, Nancy Berthier a organisé des manifestations scientifiques et culturelles sur le cinéma espagnol et latino-américain contemporain. Directrice de l’UFR d’études ibériques et latino-américaines de l’université Paris-Sorbonne et directrice du Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Mondes Ibériques Contemporains, dont de nombreuses activités scientifiques et doctorats s’appuient sur les études de genre.

Professor at the Paris Sorbonne University, Nancy Berthier led scientific and cultural events on contemporary Spanish and Latin American cinema. She directs the Department of Iberian and Latin American Studies of Paris Sorbonne University and the Center of Interdisciplinary Studies on Contemporary Iberian Worlds, in which several scientific activities and PhDs lean on gender studies.

Geneviève Guicheney

Geneviève Guicheney a présenté le journal Soir 3 de 1978 à 1987. Membre du conseil supérieur de l’audiovisuel de 1989 à 1997, elle a exercé les fonctions de médiatrice des programmes puis de directrice du développement durable du groupe France Télévisions. Membre correspondant de l’Académie des Sciences morales et politiques et membre du conseil d’administration de la SCAM (Collège audiovisuel), elle est présidente du festival lyrique international de Belle-Ile en Mer.

Geneviève Guicheney hosted the Soir 3 journal from 1978 to 1987. Member of the Superior Council of Audiovisual from 1989 to 1997, she worked as a program mediator, then as the director of sustained development for France Télévisions. Correspondant member of the Academy of Political and Moral Sciences and member of the Board Council of the SCAM (Audiovisual College), she is the head of the International Lyric Festival of Belle-Ile en Mer.

Sections parallèles

Autoportrait : Aurore Clément

Une actrice lumineuse et talentueuse

Quand Aurore Clément débarque à Paris à 20 ans, elle est sans savoir que de grands cinéastes vont
la solliciter. Mannequin à ses débuts, Louis Malle la remarque en couverture de Elle et lui propose
le rôle féminin principal de son film Lacombe Lucien (1974). Après des débuts prometteurs, elle
rejoint le tournage du film Apocalypse Now de Francis Ford Coppola mais elle n’apparaîtra que
dans la version longue en 2001. En 1978, sa rencontre avec Chantal Akerman est décisive. Elle
devient une des interprètes privilégiées de la cinéaste belge : Les Rendez-vous d’Anna (1978),
Toute une nuit (1982), Les Années 80 (1983), La Captive (1999), Demain on déménage (2003).
Actrice discrète et accomplie, elle choisit avec beaucoup d‘attention les cinéastes auxquels
elle se confie : Mario Monicelli, Claude Chabrol, Arnaud des Pallières, Thierry Jousse ou encore
Laetitia Masson qui la sollicite régulièrement. Mais cette exigence ne l‘empêche point de tenter
l’aventure dans des registres plus légers et d’accepter les nombreux beaux rôles que lui offre la
télévision. Elle partage sa vie entre Los Angeles, où vit sa famille, et Paris, où elle travaille. Aurore
Clément est l’invitée d’honneur de la 38e édition du Festival.

RENDEZ-VOUS avec AURORE CLÉMENT
samedi 19 mars à 21h
Les Rendez-vous d’Anna
de Chantal Akerman
Anne, cinéaste, voyage pour présenter ses films. À chaque étape, elle rencontre
des personnages flottants comme elle dans un état d’errance et de solitude.
Au programme : Lacombe Lucien Louis Malle (1974) | Caro Michele Mario Monicelli (1976)
Les Rendez-vous d’Anna Chantal Akerman (1978) | Aimée Joël Farge (1980) | Stan the Flasher
Serge Gainsbourg (1990) | À vendre Laetitia Masson (1998) | Jet Set Fabien Onteniente (1999)
Adieu Arnaud des Pallières (2003) | Mon frère se marie Jean-Stéphane Bron (2006) | Je suis un
no man’s land Thierry Jousse (2011).
Aimée
Mon Frère Se Marie
Caro Michele
Petite Fille
Jet Set
Je Suis Un No…
Lacombe Lucien
Stan The Flasher
Adieu
Les Rendez-Vous D’anna

Itinérances musicales

Atelier CUISINE SONORE au 38ème FESTIVAL INTERNATIONAL DE FILMS DE FEMMES DE CRÉTEIL dans le cadre de la section ITINERANCES MUSICALES

Dimanche 20 mars 16h à 18h – Maison des Arts de Créteil
A l’occasion du 38ème Festival International de Films de Femmes et de sa section « Itinérances musicales », venez faire vibrer la Maison des Arts de Créteil au rythme de votre créativité. Atelier de création musicale avec des objets du quotidien animé par MaGéo Galan et en écho au film Grandma Lo-­Fi. Vous avez l’âme d’un(e) musicien(ne) sans jamais avoir osé vous servir d’un instrument de musique ? Alors cet espace est fait pour vous ! Mattéo Galan vous propose un voyage musical à travers des objets de tous les jours.
Au programme :
-­ découverte des sons d’objets divers et variés
-­ travail sur le rythme sonore
-­ élaboration d’un morceau musical
Apportez un instrument de musique / un objet du quotidien de chez vous.
L’atelier sera ponctué par une « performance » finale mettant en valeur la création des participant/es.
Inscription à l’atelier avec obligation d’achat d’une entrée :
// soit pour la projection spéciale du film Bird People le dimanche 20 mars à 19h Séance suivie d’une rencontre avec Pascale Ferran, réalisatrice et Beatrice Thiriet, compositrice
// soit pour la projection Grandma Lo-­Fi le lundi 21 mars à 14h30
Séance suivie d’une rencontre avec Kristin Bjork, réalisatrice Tarif spécial de 5 euros // atelier + film
Mes Prairies, Mes Amours
Heart Of A Dog
Dayana Mini Market
The Delian Mode
Si Je Te Garde…
Don’t Touch Me Please
Zahia Ziouani, Une Chef…
Grandma Lo-Fi : The…
Parque Lenin
Golden Eighties

Images de ma ville

Au Cœur De La…

Evènements

EXPOSITION FEMMES DE CINÉMA BELGE

La photographe belge, Valérie Nagant, propose une exposition de 50 femmes couvrant tous les métiers du cinéma.
Vernissage le 18/03 à 15h00 à la Maison des arts de Créteil.

EXPOSITION // LA CÉRÉMONIE DES FLEURS

En prélude à sa création scénique franco-asiatique: Giselle’s sorrow ou la cérémonie des fleurs dont des
extraits sont programmés en avant-première pour la clôture de la 38e édition du festival, la chorégraphe/
photographe vient de créer une nouvelle oeuvre photographique.

Partant du désir de photographier ses interprètes dans un environnement végétal et particulièrement
floral, elle se met en quête du contexte qui lui permettra d’exprimer au mieux son imaginaire
tourné vers une Asie qu’elle aime pour ses croyances chamaniques et sa poésie végétale.

C’est au domaine de Chaumont sur Loire (Centre d’Art et de Nature / Festival des jardins) qu’elle réalise
ces images d’une saisissante beauté où explosent la science et le goût envers la lumière qui la caractérisent.
Captée par l’appareil de Karine Saporta la lumière naturelle se métamorphose savamment et devient productrice d’éclats,de reflets,d’auras…
Dans une Nature auréolée, corps, visages et végétaux s’entrelacent.
Les héroïnes photographiques de Karine Saporta semblent, telles Giselle dont elles

« IBEYI » EN CONCERT D’OUVERTURE

« Ibeyi », en concert pour l’ouverture du 38ème Festival International de Films de Femmes le 18 mars 2016.

Elles s’appellent Ibeyi, le nom des dieux jumeaux yoruba, langu parlée aujourd’hui au Bénin et au Nigéria mais aussi, langue de la Santeria, le Vaudou cubain. Avant tout Cubaines, elles sont aussi Vénézuéliennes. Et Françaises, puisque des deux jeunes soeurs singulières ont grandi à Paris. Ces deux jeunes filles n’ont aucun besoin de prendre la pose ou de tricher : la musique est en elles. Une histoire de sang ? Leur père Anga Diaz, grand percussionniste cubain, les a certes très tôt initiées à la musique qu’il vivait comme un élan spirituel. Les jumelles d’Ibeyi écrivent leurs mélodies et leurs textes. C’est la naissance d’une nouvelle voix, évidente et profonde.

HOMMAGE A CHANTAL AKERMAN

Dimanche 20 mars à 16h30
I don’t Belong Anywhere – Le cinéma de Chantal Akerman
Marianne Lambert | Belgique | 2015 | 1h07
Chantal Akerman partage son parcours cinématographique qui ne
cesse de questionner le sens de son existence.

RENCONTRE ACSE-CGET- IMAGES DE MA VILLE

Samedi 26 mars à partir de 14h30
IMAGES DE MA VILLE // lauréat 2015
Depuis 2012, une histoire de la ville par ses habitants est en marche. En 2015, Martin Trajkov, lauréat de l’atelier d’écriture de scénario, a réalisé son court métrage, le 3e de la collection.
Au coeur de la nuit Martin Trajkov | Fr. | 2016 | 10’
Un jeune homme fait la connaissance d’un couple modèle, du moins en apparence…
En présence de l’équipe du film
Suivie de :
Anissa 2002 Fabienne Facco | France | 2015 | 45’
Anissa, 16 ans, est emmenée par ses parents au Maroc pour être présentée à son futur mari. Mais Anissa ne veut pas…

SPECTACLE Giselle Sorrow de Karine Saporta

26/03/2016, 21h00
SOIREE DE GALA DANS LE CADRE DE L’ANNE FRANCE COREE
Maison des Arts de Créteil, Petite Salle
GISELLE’S SORROW OU LA CÉRÉMONIE DES FLEURS
Conception, mise en scène et chorégraphie : Karine Saporta.
Imaginé dans le cadre de l’année France-Corée ce projet
chorégraphique, musical et photographique, associe artistes
et partenaires des deux pays.
Il met en lumière des correspondances entre un imaginaire
surgi de la culture chamanique et celui du ballet romantique
occidental.
Olmo Et La Mouette
Ella Maillart : Double…
La Passion D’augustine
Anissa 2002
Bird People
Passeurs

Femmes, Genre, Cinéma

RENCONTRES & DEBATS

Repousser les limites : une occasion de mettre en valeur deux femmes exceptionnelles qui par leur intelligence, leur énergie et leur talent, ont
tout tenté. Pour Ella Maillart, de grands voyages vers d’autres horizons, des photos et des visions du monde oriental. Pour Lina Mangiacapre, des innovations artistiques et la redécouverte des grandes déesses du passé à travers son théâtre d’intervention, son cinéma baroque et ses écrits féministes.
Deux esprits brûlés par la passion de créer.
Nous aurons aussi un moment d’évocation en images pour Thérèse Clerc récemment décédée. Une femme qui a su montrer son intelligence et sa faculté d’entreprise à travers deux projets forts que sont La Maison des Babayagas et Unisavie ( l’université des savoirs des vieux) implantés à Montreuil.
Une parole libre qui s’est élevée pour faire de la vieillesse un moment de la vie intense parce que pour elle « vieillir c’est continuer à être ». Elle n’a eu de cesse de vouloir rassembler pour construire des réseaux de solidarité sur les valeurs essentielles : féminisme, citoyenneté, laïcité, autogestion, intégration et écologie.
LINA MANGIACAPRE

Rencontre avec Caroline Abitbol et Nadia Pizzuti
Dimanche 20 mars à 14h30
Lina Mangiacapre, artista del femminismo
Nadia Pizzuti | Italie | 2015 | 42’
Un portrait de Lina Mangiacapre (1946-2002), une figure radicale et multiforme
du féminisme napolitain et italien qui a laissé derrière elle une vaste production
artistique comme peintre, écrivaine, dramaturge, réalisatrice de films et promotrice
d’un festival de cinéma.
Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice et certaines interprètes du
groupe Le Nemesiache
Précédée de : Lina Màlina de Caroline Abitbol | France | 2013 | 11’
À partir à la fois de photographies de Caroline Abitbol en noir et blanc, d’extraits de
textes de Lina Mangiacapre, dits en voix-off, et d’une musique originale, ce film est un
essai réaliste, poétique et philosophique.
————————-
ELLA MAILLART

Rencontre avec Mariann Lewinsky Sträuli
Samedi 26 mars à 13h
Ella Maillart : Double Journey
Mariann Lewinsky Sträuli et Antonio Bigini
Suisse, Italie | 2015 | 40’
Entre 1939 et 1945, la Genevoise Ella Maillart, accompagnée d’Anne Marie Schwarzenbach,
voyage en Orient, traversant en voiture l’Europe de l’Est, le Moyen Orient et l’Inde. Une
oeuvre émouvante, d’une grande modernité.
Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice et en présence de Bruno Deloye (Ciné+)
Nomades Afghans
Ella Maillart
2015 | extrait de 20’
En juin 1992 à Lausanne, le Musée de l’Elysée projetait une copie récente de Nomades afgans, titre
d’une version de Nomades of the Frontier, rééditée en utilisant le matériel tournée en noir et blanc en
1939 – 1940. Ella Maillart était présente et commenta le film en direct, comme elle l’avait toujours fait par le
passé, et, pour notre plus grand bonheur aujourd’hui, sa voix fut enregistrée par Daniel Girardin.
THÉRÈSE(S) ET SIMONE(S)
Adam M
France | 2014 | 10’
Ôde aux femmes qui vieillissent, à leurs corps et leurs désirs, situées quelque part entre fantasme et réalité.
Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice, suivi d’un hommage à la militante féministe Thérése Clerc
Lina Mangiacapre, Artista Del…
Thérèse(S) Et Simone(S)
Lina Màlina

Regards Croisés / France Corée

Table Ronde : Le cinéma indépendant coréen vu par ses réalisatrices

Mardi 22 mars à 14h00
Maison des Arts, Salle Satellite
Le cinéma indépendant coréen vu par ses réalisatrices
Les films de notre sélection témoignent d’une prise de position forte voire militante, jusqu’à la dénonciation, face à une industrie cinématographique toute-puissante.
Dans ces oeuvres, la forme et le fond s’associent pour illustrer une pratique du cinéma moderne et poignante.
Avec
HONG Li-gyeong (réalisatrice, The Empire of Shame)
KIM Dong-ryung (réalisatrice, Tour of Duty)
AHN Seon-kyoung (réalisatrice, Pascha)
SUNG Ho-jun (comédien, Pascha)
KIM Sunah (directrice, SEOUL International Women’s Film Festival)
CHOI Jinah (programmateur, SEOUL International Women’s Film Festival)
Animée par
Jackie Buet, Norma Guevara, Marina Mazzotti, Festival International de Films de Femmes
Hugo Paradis-Barrère, programmateur, Festival du Film Coréen à Paris
Ces films témoignent d’une prise de position forte voire militante, jusqu’à la dénonciation, face à une industrie cinématographique toute-puissante. Dans ces œuvres, la forme et le fond s’associent pour illustrer une pratique du cinéma moderne et poignante.
Tour Of Duty
Une Vie Toute Neuve
Pascha
The Empire Of Shame

Solveig Anspach

Back Soon

Autres

Dessine-Moi Une Ville

FEMMES, MUSIQUE ET CINÉMA

COLLOQUE : FEMMES, MUSIQUE ET CINÉMA
(en partenariat avec la Sacem Université)
« La place des femmes compositrices au cinéma »
Jeudi 24 mars / 9h30 – 13h30
Pour cette 4e édition, le colloque, point de rencontre et d’échanges professionnels privilégiés, met en lumière la place des femmes dans les filières musicales et plus particulièrement dans le milieu du cinéma, en donnant la parole à celles qui au travers de leur musique portent et
font vivre un film.

Ce colloque met en lumière la place des femmes dans les filières musicales plus particulièrement dans le milieu du cinéma, en donnant la parole à celles qui au travers de la musique portent et font vivre un film. Quelle place occupent les femmes compositrices au cinéma ?

Comment construit-on la musicalité d’un film ? Quelles sont les marges de liberté artistique dans la réalisation d’une composition musicale pour un film ? Comment parvient-on au travers d’une complémentarité artistique à sublimer la force d’un film ?
Comment peut-on encourager les espaces de rencontre réels entre réalisatrices et musiciennes ?
C’est à toutes ces questions que ce colloque entend répondre au travers de discussions en présence de professionnels (les) : compositeurs-trices, réalisatrices, musicologues. Ensemble, au travers de ces discussions nous dresserons une observation de la place qu’occupent aujourd’hui les femmes compositrices au cinéma et tenterons d’apporter une véritable dynamique de mise en relation entre les acteurs-trices de cette vibration musique-cinéma.
En présence de :
Stéphane AMIEL // Benoît BASIRICO // Cécile CARAYOL // Sylvia FILUS // Pauline RAMBEAU DE BARALON // Hélène Blazy //
Béatrice THIRIET // Marie Jeanne SERRERO // Martin WHEELER //
Modéré par : Benoît Basirico, Journaliste cinéma – spécialiste de musique de films, directeur de Cinezik

BEATRICE THIRIET, compositrice

Samedi 19 mars à 16h30 à la Maison des Arts
Béatrice Thiriet proposera un échange avec le public, s’appuiera
sur des extraits des films pour lesquels elle a composé.
Musicienne, elle interprétera au piano, en direct, des extraits
de ses oeuvres, pour nous faire pénétrer dans les couleurs, les
sons et les rythmes qu’elle invente. Engagée dans son métier,
elle nous parlera de la place des femmes compositrices à la fois
dans l’histoire de la musique et dans la profession du cinéma.
« Je suis venue au cinéma et à la musique de film un peu par
hasard. C’est Pascale Ferran qui, la première, m’a donné ma chance
en me proposant d’écrire la musique de Petits arrangements avec
les morts. » Béatrice Thiriet
PROJECTION Dimanche 20 mars à 19h :
Bird People Pascale Ferran | France | fiction | 2015 | 2h07
En transit dans un hôtel près de Roissy, un ingénieur en
informatique américain décide de changer le cours de sa vie.
Quelques heures plus tard, une jeune femme de chambre de l’hôtel
voit son existence basculer à la suite d’un événement surnaturel.
Rencontre entre Pascale Ferran et Béatrice Thiriet à l’issue de la
projection.

Personnalités présentes

AURORE CLÉMENT

Chaque année, le Festival International de Films de Femmes rend hommage à une actrice à travers la section Autoportrait.
Cette année, Aurore Clément nous a fait l’honneur d’accepter notre invitation. Après la tragique disparition de Chantal Akerman, il était une évidence de parler de la rencontre décisive qu’a eu Aurore Clément avec la cinéaste belge.
Afin d’honneur la présence d’Aurore au Festival mais également la mémoire de Chantal, nous ouvrons cette section Autoportrait avec la projection et la rencontre autour du film Les Rendez-vous d’Anna de Chantal Akerman, qui marqué le début d’une collaboration étroite entre l’actrice et la réalisatrice.

VICTORIA SCHULZ

L’actrice Victoria Schulz interpréte de Dora dans Dora or the Sexual Neuroses of Our Parents de Stina Werenfels en compétition long-métrage de fiction.

ANNE LE NY

Comédienne et réalisatrice, Anne Le Ny tourne entre autres sous la direction d’Agnès Jaoui, Claude Miller ou encore Valérie Donzelli.
En 2016, on pourra la voir dans Taulardes d’Audrey Estrougo, Le Secret des banquises de Marie Madinier et La Confession de Nicolas Boukrief.
Anne Le Ny nous fait cette année l’honneur de faire partie du Grand Jury Fiction.

ANNE ALVARO

Formée au théâtre, Anne Alvaro joue avec les plus grands metteurs en scène comme Denis Llorca, Georges Lavaudant, Alain Françon.
En 2012, le Festival International de Films de Femmes de Créteil lui a consacré un Autoportrait.
En 2014, elle redonne la voix à la journaliste russe et militante des Droits de l’Homme, Anna Politkovskaïa, dans la pièce de Stéfano Massini, Femme non rééducable.
Cette année, Anne Alvaro nous fait l’honneur de faire partie du Jury Anna Politkovskaïa qui remettra le Prix du Meilleur Long-Métrage Documentaire.

IBEYI

Dès la première écoute, on pressent, on sait que le monde entier leur appartient.
Elles s’appellent IBEYI, le nom des dieux jumeaux yoruba, langue parlée aujourd’hui au Bénin. Elles sont aussi vénézuéliennes et françaises, puisque ces deux jeunes sœurs singulières ont grandi à Paris.
Cette année, le duo IBEYI ouvrira la 38ème édition du Festival International de Films de Femmes de Créteil, en musique !

Pascale Ferran

Pascale Ferran est parmi nous avec un objet pour le moins singulier au titre énigmatique. L’ambition, l’ampleur, la modernité sont au rendez-vous dans Bird People qui scrute, à sa manière, nos ultra-modernes solitudes et pose les conditions d’une possible échappée.
Dans ce processus mi-réaliste, mi-fantastique, la musique joue un rôle de moteur et de carburant. Il était donc impératif de rencontrer Pascale Ferran et sa compositrice Béatrice Thiriet qui forment un couple au cinéma depuis leurs débuts réciproques, dans Petits arrangements avec les morts, leur premier long-métrage à toutes deux.

BÉATRICE THIRIET

Béatrice Thiriet proposera un échange avec le public, s’appuiera sur des extraits des films pour lesquels elle a composé. Musicienne, elle interprètera au piano en direct, des extraits de ses œuvres, pour nous faire pénétrer dans les couleurs, les sons et les rythmes qu’elle invente. Engagée dans son métier elle nous parlera de la place des femmes compositrices à la fois dans l’histoire de la musique et plus spécifiquement dans la profession du cinéma.

MARIANNE LAMBERT

Directrice de production sur plusieurs films de la cinéaste Chantal Akerman, c’est à cette dernière, figure emblématique du cinéma belge, que Marianne Lambert dédie son premier film documentaire I Don’t Belong Anywhere – le cinéma de Chantal Akerman.